3 romans italiens sur des femmes aux destins incroyables

3 romans italiens féministes

Habiter dans un autre pays m’a ouvert à de nouveaux horizons littéraires… Et l’Italie ne manque pas de chef d’œuvre dans ce domaine ! Grande amatrice des récits de vie, je les apprécie encore plus lorsqu’ils sont déclinés au féminin. Voici donc mon top 3 des romans italiens racontant des destins de femmes incroyables.

 Ces 3 romans ont pour point commun le fait de :

  • Centrer l’intrigue sur la vie d’une héroïne inspirante
  • S’implémenter dans des périodes de grands bouleversements historiques de l’Italie
  • Permettre de s’immerger dans la culture populaire italienne, d’hier à aujourd’hui

Bonne découverte 😉

Le colonialisme italien au travers de « Timira, roman métisse” de Wu Ming 2 et Antar Mohamed

timira

Le synopsis :

« En 1919, Giuseppe Marincola était maréchal d’infanterie en Somalie italienne. Il donne naissance à deux enfants avec une femme de la région, mais contrairement à de nombreux camarades, il décide de les reconnaître et de les élever à Rome. Giorgio et Isabella Marincola deviennent ainsi deux des tout premiers «italiens noirs » à fréquenter les écoles de la capitale, pendant les années de Mussolini, de l’Empire et des lois raciales.

Leur histoire personnelle est intimement liée à celle de l’Italie. « Timira » enquête sur quatre-vingts ans d’histoire dans une perspective inhabituelle : le colonialisme fasciste, la défense de la race, l’administration fiduciaire en Somalie, la coopération avec Siad Barre, la visite de Craxi à Mogadiscio, l’échec de l’État. Et cela nous parle d’un pays incapable de prendre en charge son passé. «

L’histoire derrière le livre

Le roman raconte l’histoire de la mère de l’auteur Antar Mohamed, Isabelle Marincola, actrice italienne née en 1925 en Somalie.  

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé suivre le parcours de vie de Timira. Son histoire m’a fait découvrir le passé colonialiste de l’Italie et ces conséquences dramatiques sur les enfants d’unions mixtes.

Ce livre est, je pense, la lecture la plus accessible pour les novices en Italiens. En effet, j’ai pu le lire après seulement 4 mois d’expatriation dans le pays.  

Pour celles et ceux qui lisent l’italien, le livre est disponible en téléchargement gratuit sur le site des auteurs.

Une vie sicilienne : L’art de la joie de Goliarda Sapienza

larte della gioia

Le synopsis :

Modesta est née le 1er janvier 1900 dans une maison pauvre d’un pays encore plus pauvre, mais prédestinée à rayonner bien au-delà des limites de son village et de son pays. Jeune fille, elle est envoyée dans un couvent et, à la suite de la mort de sa protectrice mère supérieure, elle se retrouve dans un palais noble où son intelligence lui permet de s’introduire dans la maison et la famille en faisant un mariage aristocratique arrangé. Cela ne l’empêche pas de continuer à séduire les hommes et les femmes de tous milieux : un ami généreux, une mère aimante, un amant sensuel. Modesta est une femme qui transgresse toutes les règles afin de goûter au véritable plaisir spirituel et charnel. »

L’histoire derrière le livre :

Ce livre, aujourd’hui considéré comme un chef-d’œuvre de la littérature italienne, n’a pas tout de suite connu un grand succès. Jugé immoral et trop expérimental, il n’avait pas su convaincre les éditeurs italiens de l’époque. En effet, s’il a été écrit en 1979, il faudra attendre 1994 pour que soit proposé une publication partielle et 1998 pour une publication intégrale. Le tirage sera cependant limité à un millier d’exemplaires.

C’est finalement après avoir été traduit et publié en France en 2005, que le livre connait un énorme succès. Aujourd’hui reconnu dans le monde littéraire, il semble encore peu diffusé auprès de la population italienne. En effet, le livre m’a été présenté par une amie française et je suis celle qui le fait découvrir à mes ami.e.s italien.ne.s !

Mon avis : Si l’histoire est passionnante, elle a été ma lecture italienne la plus compliquée à ce jour. Le récit assez décousu passe souvent d’une période à une autre sans préavis, ce qui rendait parfois difficile sa compréhension. Je pense qu’il me faudra plusieurs lectures pour le comprendre entièrement.

Je n’en ai pas moins apprécié son héroïne au caractère affirmé, qui a su traverser les situations les plus difficiles sans jamais perdre sa générosité et de sa curiosité des autres.

Les quartiers pauvres de Naples avec L’amie prodigieuse (l’amica geniale) : Elena Ferrante

l'amica geniale

Le synopsis :

« Quand la plus vieille amie d’Elena Greco semble avoir disparu sans laisser de trace, cette femme férue de littérature décide d’écrire l’histoire de leur amitié. Sa rencontre avec Raffaella Cerullo, qu’elle a toujours surnommée Lila, remonte à leur première année d’école primaire en 1950. »

L’histoire derrière le livre :

Elena Ferrante, l’autrice de la saga, a publié une dizaine d’autres romans rencontrant, eux aussi, un certain succès. Pourtant, à ce jour, son identité est inconnue. En effet, son nom est en réalité un pseudonyme et le mystère reste entier quant à la véritable identité de l’écrivaine…

Mon avis :

J’ai adoré suivre l’histoire d’amitié de Lénou et Lila. Le roman permet de découvrir les destins difficiles de familles habitant les quartiers populaires de Naples. Si l’on comprend que la vie y est dure, on ne plonge jamais dans le misérabilisme. L’accent est mis sur le courage de chacun.e dans un environnement ou la débrouillardise est votre plus grande alliée.

Enfin, pour mon plus grand plaisir, le roman a été adapté en série pour la TV italienne ! Si vous êtes italophone, elle est disponible en replay sur le site de la rai. Encore en cours de diffusion, la série est une adaptation très fidèle des livres. Les actrices interprétant Lénou (Margherita Mazzuco) et Lila (Gaia Girace) incarnent parfaitement leur personnage respectif. La musique composée pour l’occasion par Max Richter ajoute ce qu’il faut d’émotion pour vous transporter à coups sûrs.

Pour preuve, voici la bande-annonce de la série, avec sous-titrage en anglais :

Alors, lequel de ces 3 romans italiens et ces femmes incroyables pourrait finir dans votre book list ? 🙂

Commentaires

  1. L’amica geniale 😍😍😍 j’attends avec impatience de retourner en Italie pour l’acheter en VO.

    Dans la série femmes fortes italiennes, tu serais pas en reste avec les aventuriers du Cilento de Michel Quint. Un peu dur de s’y mettre au début mais waouh ! Quel bouquin !

  2. Hello, ça m’a l’air bien chouette en tout cas 🙂 Merci du partage !

  3. Lénou

    Coucou ! Merci à toi pour ton passage 😊

  4. Lénou

    Ah oui ? Je ne connaissais pas, merci pour l’info j’essaierai de le trouver 🙂

  5. Vous me donnez envie de me mettre à l’italien 😁😁
    Belle journée

  6. Lénou

    Merciiii 😊 c’est une belle langue et facile à apprendre pour les francophones 😁 bonne journée également !

  7. Je vais les rajouter à ma pile de livres à lire ! Merciiiii

  8. Lénou

    😁😁 Super, tu verras ils valent le coup 👌👍👍

  9. Malheureusement, je ne connais aucune de ces autrices… Tu m’as donné envie et je vais me rattraper prochainement 😉

  10. Lénou

    Tu me diras ce que tu en as pensé 😊

  11. J’ai deja lu toute la serie de l’amie prodigieuse. J’ai adoré. Ca serait bien de le voir en film.

  12. Lénou

    Oui c’est tellement bien, j’espère qu’il y aura une adaptation française de la série TV 😊🤞🤞

Laisser un commentaire