Histoires d’expatriées: mes premières fois… toute seule!

toute seule

Ce mois-ci, Histoires d’Expatriées nous propose de nous exprimer sur le thème « toute seule ». J’ai adoré cette proposition de frenchynippon qui m’inspire beaucoup. Pourtant, j’ai longtemps considéré le fait d’être seul.e comme quelque chose de triste voir honteux. Adolescente, j’aurais préféré manquer un repas plutôt que de m’attabler sans mes ami.e.s à la cantine du lycée. Je choisissais sans hésiter les mauvaises compagnies amicales ou amoureuses plutôt que pas de compagnie du tout. Mais aujourd’hui je reconnais volontiers que la solitude m’apaise et que ce qui me rend le plus fière, c’est ce que j’ai réalisée toute seule.

J’ai donc décidé de revenir sur toutes ces premières fois, petites ou grandes, ou j’ai effectué quelque chose… toute seule !

Ma première fois toute seule…

  • Seule au volant : se fut une matinée de forte pluie et brouillard, un vrai baptême du feu ! D’autant plus que je n’arrivais pas à trouver comment allumer les feux de route sur la voiture… Je me suis donc mise à rouler à 50km/heure sur l’autoroute, me faisant pour la peine régulièrement klaxonnée. Je me suis finalement arrêtée sur une aire et après 20 minutes de recherche et un appel à maman, j’ai pu allumer ces satanés feux…
  • En voyage : Ce fut pour partir étudier un an au Liban, rien que ça ! J’ai pleuré dans l’avion au moment du départ, ressentant une appréhension très forte. Mais je ne regrette absolument pas ce premier départ qui m’a donné le goût du voyage.
  • En appartement : J’ai habité seule pour la première fois à seulement 27 ans ! Comme la solitude a longtemps été ma hantise, j’ai toujours préféré les colocations ou la vie en couple. Au début, il n’a pas été facile de m’habituer à être seule chez moi et les premières semaines il m’était même impossible de fermer l’œil de la nuit !  Pourtant j’ai fini par apprécier mon quotidien en solitaire qui m’a permis de reprendre de nombreuses habitudes que j’avais délaissées tel que la lecture et l’écriture.
  • Au cinéma : je n’ai été qu’une seule fois toute seule au cinéma, il y a bien longtemps. Je ne sais même plus ce que j’ai regardé, mais je me souviens que le film était nul. C’est sans doute ce sentiment traumatique qui m’a empêché de renouveler l’expérience. (non, pour être honnête, comme je ne vais au cinéma environ qu’une fois tous les 2 ans, je n’ai l’idée d’y aller que si des ami.e.s m’y invitent)
  • Le soir du nouvel an : Et oui j’ai déjà fêté la nouvelle année seule, et même plus d’une fois !Étant une collégienne très timide, je n’étais bien évidemment pas invitée aux fêtes de mes camarades mais je n’avais aucune envie pour autant de passer le réveillon chez les amis de mes parents. J’optais donc pour un plateau-télé seule dans l’appartement familial déserté de tous. J’ai par ailleurs d’assez bon souvenir de mes jours de l’an devant « les enfants de la tv » avec mon assiette d’escargots sauce ail et persil ^^
  • Chez une inconnue… Vous connaissez le site Couchsurfing ? C’est un site merveilleux qui met en relation des voyageurs cherchant un toit pour la nuit avec des particuliers prêts à les accueillir. C’est comme ça que je me suis retrouvé, à l’occasion de mon premier séjour marseillais, à dormir dans le canapé d’une inconnue contactée par le biais du site. Je n’ai d’ailleurs jamais rencontré mon hôtesse de maison qui était absente durant mon séjour. Elle avait laissé les clés à deux jeunes russes elles aussi hébergées…  La générosité marseillaise ne s’invente pas !

Et je confie le mot de la fin à celle qui a su sonoriser mes 12 ans : « moi, j’préfère rester toute seule »  – Lorie

Lien des autres participantes :

Et vous, vous avez eu des premières fois « toute seule » qui vous ont marqué ?

Commentaires

  1. Eva

    Merci pour ta participation. J’adore ton mot de fin, je ne m’y attendais pas !
    Sinon concernant le thème, rien ne nous rend plus fière que quand nous faisons / réussissons à faire des choses toute seule 😉

  2. J’ai toujours eu une âme plutôt solitaire, je n’ai jamais eu beaucoup d’amis (j’ai toujours préféré la qualité à la quantité), j’ai toujours vécu l’adage « mieux vaut être seul(e) que mal accompagné(e) », pas fan de la colocation et éternelle célibataire j’ai eu mon premier appart toute seule à 21 ans (après 2 ans de coloc avec une très bonne amie), je préfère le cinéma toute seule, j’adore voyager seule (j’étais très active sur Couchsurfing à l’époque, comme hôtesse et voyageuse et organisatrice d’événements, étant même ambassadrice de Nancy et de Brno en République Tchèque, mais l’esprit n’est plus le même depuis quelques années). J’ai eu du mal à commencer à manger seule dans les restaurants, surtout en voyage, mais maintenant, je m’en fiche. Y’a plein de choses que je fais seule, car je me dis, si personne ne peut/veut ou venir avec moi, je préfère y aller seule que de traîner sur mon canapé à me lamenter. Et en plus je vis seule et je travaille seule à la maison et j’adore ça. 🙂 Je choisis ma compagnie avec soin, j’élimine rapidement de mon entourage les personnes toxiques et trop négatives. Je m’entends assez bien avec moi-même donc ça va 😀 Mais je sais que ce n’est pas facile pour tout le monde, j’ai d’ailleurs un exemple dans ma famille, mon frère a lui tendance à faire l’impasse sur des trucs s’il n’a personne pour l’accompagner. Si on n’aime pas faire des trucs seul(e), il ne faut pas se forcer, je déteste le genre d’articles « il faut absolument voyager seul(e) au moins une fois dans sa vie », non, si on en a pas envie du tout, pourquoi se forcer ? L’important c’est d’être heureux dans sa vie, dans son mode de vie. 🙂

  3. Lénou

    Merci pour le partage de tes expériences « toute seule » 😊 J’avoue que je n’ai pas eu le temps de retester Couchsurfing depuis quelques temps mais tu n’es pas la seule à me le dire c’est dommage, c’est vraiment un bon principe ! Tu as une très belle philosophie, je suis bien d’accord, il faut faire en fonction de ses possibilités et son envie. Et si rester seul est source de souffrance, faut pas non plus se l’imposer à tous prix ! Moi je suis contente d’avoir appris à l’apprécier avec le temps et à ne plus m’imposer les rapports sociaux par peur d’être jugée 😊

  4. Lénou

    Merci à toi ☺️ héhé, Lorie est une valeur sûre 😄😁😁

  5. coucou seule dans la vie sur beaucoup de choses, donc cela ne me fait pas peur et puis vaux mieux être seule que mal accompagnée (même si c’est parfois pas évident) au moins tu n’as aucune contrainte 😉

  6. Merci pour cet article 🙂 Je me suis assez reconnue dedans. Je mange souvent au restaurant seule lorsque je suis en déplacement pour le travail. Au début j’avais l’impression d’être un extraterrestre mais maintenant je m’en fiche du regard des autres et j’apprécie ces moments toute seule. C’est même devenu une habitude maintenant. Pareil pour les voyages, car même en partant seule finalement on rencontre toujours des personnes sur notre route. Ma philosophie : ne jamais attendre après les autres pour faire ce qu’on a envie, il faut saisir l’instant et oser partir sans attendre après les autres. Et ma première fois au cinéma seule je l’ai très bien vécue aussi et je l’ai renouvelé plusieurs fois aussi 🙂

  7. 3kleinegrenouilles

    Merci de m’avoir permis de réécouter Lorie ! 😂😂 La dernière fois devrait être au tout début de ce siècle. 😉

    Le coup de ne pas savoir mettre les phares, ça m’est arrivé aussi. Pas sur une autoroute mais sur une petite route de campagne… Je ne sais ce qui est le mieux. Mon premier logement seule, c’est à 18 ans en cité U où l’on n’est jamais totalement seul puisque la qualité des murs permet d’entendre absolument toutes les conversations et la vie privée des voisins. Ma première expatriation était à Berlin et j’avais aussi 27 ans. 😉

  8. Lénou

    Merci pour ton passage 😊 oui c’est clair que la solitude est loin d’être une mauvaise chose !

  9. Lénou

    Merci pour ce message ☺️☺️bien d’accord avec ta philosophie, je trouve même qu’on fait plus facilement des rencontres quand on voyage seul.e, et ne pas se sentir obliger d’attendre d’être accompagné pour faire quelque chose, c’est gagner en liberté 🗽😁

  10. Lénou

    Haha elle donne la pêche cette chanson 😂😁😁 merci, je me sens moins seule pour les phares 🙈🙈 et oui j’imagine qu’en cité U c’était peut-être même la recherche de silence qui devait être compliqué 😂 🥳🥳

  11. Ton premier point sur la conduite m’a fait sourire et m’a fait penser à la mienne (je crois finalement que c’est un moment qu’on oublie pas) où mon père me regardait avec un grand sourire, entre la peur et la fierté en me faisant des gestes « t’as peur hein » haha ! Pour le cinéma, je te conseille vraiment de réitérer l’expérience ! C’est vraiment une activité que j’aime faire en solo ! 🙂

  12. Lénou

    Merci beaucoup pour ta visite 🙂 je vois que la conduite n’a pas été une épreuve que pour moi 😅 oui je pense aussi que je devrais ressayer le ciné seule, j’en ai envie 😁

  13. J’adore cet idée d’article !
    Mais non pourquoi t’as pas aimé le cinéma ? Au moins, si tu pleures tu es moins gênée ^^

    Le plus dur pour moi a été ma première fois au restaurant ! Alors que maintenant, je prends autant de plaisir à y aller seule qu’accompagnée…

  14. Lénou

    Merciiii 😊 je crois que c’était juste le film, tellement nul que je l’ai effacé de ma mémoire 😄 mais oui c’est vrai que c’est le lieu où tu peux aller seul.e assez facilement sans te sentir jugé ^^

Laisser un commentaire